Vous êtes ici : Accueil>
Vœux

Un besoin urgent d’humanité et de solidarité

Article mis en ligne le 09-01-2019 permalien

Le 7 janvier, Alban Bruneau, maire, entouré d’élus municipaux, a présenté ses vœux dans une salle Arthur-Fleury comble.


Cérémonie des vœux du maire 2019

De nombreux représentants du monde associatif, éducatif, sportif, économique, syndical et politique ont répondu présent à l’invitation de la Municipalité. Faisant référence au mouvement des gilets jaunes mais aussi aux différentes mobilisations des salariés du privé, des agents publics, des retraités, des blouses blanches, des robes noires, des militants de l’écologie etc, Alban Bruneau a souligné que "2018 avait eu le mérite de confirmer que le sens collectif n’appartenait pas au passé. Tous ont exprimé le besoin d’une autre société que celle qui se décompose depuis des années, une société où l’humain reprendrait toute sa place dans le respect de l’environnement, une société qui s’éloignerait des logiques de rentabilité et de l’argent. Pourtant, tous ont été ignorés, méprisés, snobés par un pouvoir visiblement coupé de toute réalité ! Ce président aurait pu s’enrichir et se grandir en dialoguant, en s’informant, et partageant. En concertant pour décider et non pas en déconcertant après avoir décidé."

Alban Bruneau a rappelé que "la commune est le premier échelon de la proximité, le premier maillon de la démocratie" et précisé qu’en plus des cahiers de doléances citoyens installés à l’hôtel de ville sera organisée prochainement "un référendum local portant sur les principales revendications exprimées par les gilets jaunes gonfrevillais."

A Gonfreville l’Orcher, le besoin d’humanité rime avec solidarité. "Ici, la crise tape fort, et il est nécessaire qu’il fasse moins froid qu’ailleurs. Près de 20% des foyers vivent en dessous du seuil de pauvreté, c’est deux fois plus que la moyenne départementale… Ce besoin d’humanité, c’est cette nécessité de soigner le cadre de vie, le cadre des vies à tous les âges de la vie. En Ehpad et dans nos résidences pour nos aînés, dans nos jardins familiaux, nos équipements collectifs. Et bien sûr dans nos écoles. Quant au domaine de la santé, nous répondons présents à travers la réalisation de notre pôle Santé, du lancement inédit en Seine-Maritime du dispositif Sport sur ordonnance, en menant une véritable politique de prévention…"

Cérémonie des vœux du maire 2019

Alban Bruneau a souligné que "ce besoin d’humanité, c’est ce devoir d’agir pour l’humanité, pour soutenir les peuples opprimés en lutte pour leurs droits et leur liberté, notamment au Sahara occidental ou en Palestine ; pour venir en aide et accueillir des réfugiés et en particulier les mineurs isolés. Je réaffirme ici notre décision de placer sous parrainage républicain des réfugiés menacés comme nous l’avons fait en novembre. (…) Cette action d’humanité, c’est aussi prendre toute notre part pour répondre à l’urgence écologique. Nous menons des actions dans ce sens depuis de nombreuses années. Je citerais le zéro-phyto, le rucher municipal, l’éco-pâturage, le projet de maraîchage bio…"

Le passage en Communauté urbaine au 1er janvier a bien-sûr été évoqué. "Si nous plaidons depuis longtemps pour qu’une nouvelle interco épouse les contours cohérents d’un même territoire à l’évidence en commun. Nous persistons à croire que la méthode utilisée et la forme qui lui a été assignée n’étaient pas la plus adaptée. (…) Fort de notre diversité, de la grande ville jusqu’à la ruralité, démontrons qu’ici les communes, non pas assemblées mais rassemblées, savent faire avancer les sujets dans l’intérêt de tous leurs administrés. De nouveaux sujets sont aujourd’hui sur la table, le maillage ferroviaire, la gratuité des transports en commun, le renforcement de nos politiques en faveur du développement durable."

Tout au long de son discours, le maire a rappelé l’importance de continuer à défendre le service public, la nécessité de "s’écarter des logiques de l’argent pour se préoccuper des intérêts des gens" en évoquant les prochaines élections européennes "qui devront conduire à une nécessaire refondation européenne, tant au niveau des institutions que de son projet et de son utilité."

Cérémonie des vœux du maire 2019

Le monde économique n’a pas été oublié. "Notre avenir passe par le développement économique et celui de nos industries. Chez nous, nous essayons de maintenir le bon équilibre sur toute la chaîne qui produit nos richesses. Défendre l’économie ne consiste pas seulement à défendre les profits, c’est notre conviction. Les industries sont soumises à l’exigence de sécurité et je souligne l’excellent travail commun sur la prévention des risques majeurs. Elles sont aussi soumises à la nécessaire transition écologique. Je fais partie d’une famille politique qui considère que le développement économique et le développement durable ne sont pas antagonistes." Alban Bruneau a également tenu à saluer les commerçants de la zac de l’Estuaire "soumis à une forte pression, du fait notamment des changements de mode de consommation et de la crise du pouvoir d’achat", mais aussi les commerçants de proximité "Un commerce de proximité si fragile et pourtant si utile. A Gournay, après une fin d’année difficile, nous avons de bonnes perspectives devant nous."

Après avoir souligné l’investissement de l’ensemble des élus municipaux qui ne "ménagent ni leur temps ni leur énergie en commun pour impulser, aider, soutenir et agir", le maire a conclu son discours en citant Léon Tolstoï. "Le seul sens de la vie est de servir l’Humanité !"

Vœux 2019
Discours intégral d’Alban Bruneau.

Pour en savoir +  Plus de photos sur la page Facebook de la Ville

Enregistrer au format PDF

Voir tous les évènements


PROGRAMMATION CINÉMA MUNICIPAL

Programmation Cinéma Municipal

WEB TV