Vous êtes ici : Accueil>
Culture

Une semaine pour les luttes ouvrières

Article mis en ligne le 04-01-2019 permalien

Comme chaque année, la municipalité propose d’explorer la culture ouvrière d’hier et d’aujourd’hui. Du 15 au 19 janvier, une pièce de théâtre, un film, une BD-concert et une exposition vont donner un bon coup de projecteur sur plusieurs moments de luttes et d’espoirs.


Paroles de Fralib, l’histoire des thés et tisanes 1336.

Théâtre

1336, Paroles de Fralib, 15-16 janvier, 20h30, ECPC.

Derrière le chiffre 1336, se cache le nombre de jours où des femmes et des hommes ont lutté pour sauver leur entreprise et inventer une autre façon de travailler. 1336, c’est la marque des thés et tisanes que vous pouvez acheter le vendredi sur le marché de Gonfreville l’Orcher à Pierrot Leberquier et dans quelques magasins. Des produits bios et éthiques fabriqués par les ex-salarié.e.s de l’usine Lipton de Caucriauville devenu.e.s les ex-Fralib de Gémenos après une belle lutte contre Unilever qui voulait les délocaliser en Pologne. Cette grande aventure sociale qui a vu la naissance de la coopérative autogérée Scop-Ti en 2014 est racontée par Philippe Durand du centre dramatique national de Saint-Etienne. Le spectacle a été créé à partir de témoignages collectés dans l’entreprise.

Des relations étroites unissent les ex-Fralib à Gonfreville l’Orcher. Olivier Leberquier, le récent directeur délégué de Scop-Ti, est un enfant du pays. La municipalité gonfrevillaise avait voté un vœu de soutien à cette lutte exemplaire. L’ECPC avait reçu un grand concert de solidarité en décembre 2011. Ces paroles de Fralib sont donc plus que bienvenues ici. Une vente de thés et tisanes 1336 est prévue sur place.

"En Guerre", un film avec Vincent Lindon.

Cinéma

En guerre, 17 janvier, 20h30, ECPC.

Souvent, la réalité dépasse la fiction. Le film de Stéphane Brizé (2018, 1h53) appuie une fiction sur les réalités vécues par des milliers de salariés aux prises avec une guerre sociale sans merci déclenchée par les partisans de l’ultra capitalisme. L’histoire se déroule dans une entreprise qui fait des bénéfices, où les personnels acceptent de lourds sacrifices… mais qui ferme tout de même malgré les accords et les promesses non respectés. Laurent Amédéo/Vincent Lindon organise la résistance…

Une BD-concert sur le quotidien d’une usine Seveso.

BD-Concert

Putain d’usine, 19 janvier, 20h30, ECPC.

Après avoir été un livre, un film, des pièces de théâtres, une BD, Putain d’usine est devenu une BD-concert réalisée par le collectif Improjection. L’auteur de Putain d’usine, Jean-Pierre Levaray, a travaillé pendant plus de trente ans dans l’usine Grande Paroisse de Grand-Quevilly, une cousine d’AZF. Le livre est sorti en 2002, cinq mois après la tragique explosion toulousaine. Le livre raconte le quotidien des ouvriers, leur ennui, leurs rêves, leurs colères, dans un environnement hostile. Le texte a croisé les bulles de l’illustrateur Efix en 2007 qui adaptera par la suite deux autres livres de Levaray, Les Fantômes du Vieux-Bourg, et Tue ton patron. Le collectif Improjection s’est saisi de cette matière ardente pour animer le récit et les dessins. Improvisation musicale et projection accompagnent la narration en live du texte qui égraine les jours et les nuits des salariés d’une usine classée Seveso 2. Jean-Pierre Levaray et le collectif lyonnais rencontreront le public à l’issue du spectacle.

Les affiches de Mai 68 sont toujours d’actualités.

Exposition

Les Enragés de l’espérance, du 9 au 19 janvier, ECPC.

Pour célébrer les 50 ans de Mai 68, l’agence Méridis/JBA et l’association 7 à voir, en partenariat avec l’Académie des Banlieues et Villes populaires, ont réuni soixante-huit affiches originales sorties notamment de l’Atelier populaire qui squattait l’école des Beaux Arts de Paris. Le tout compose l’exposition itinérante Les Enragés de l’espérance. En 2019, les 50 ans de 68 sont passés, mais le souffle rebelle demeure à en croire l’agitation qui secoue nos villes. Une trentaine d’affiches sérigraphiées seront présentées à l’ECPC. Certains slogans restent d’actualité. « Sois jeune et tais toi », « Salaires légers, chars lourds », « Pouvoir populaire », « La Beauté est dans la rue », « Travailleurs, paysans, étudiants solidaires »… Entrée libre.

Plus d’infos sur le site culturel municipal.



Enregistrer au format PDF

Voir tous les évènements


PROGRAMMATION CINÉMA MUNICIPAL

Programmation Cinéma Municipal

WEB TV