Vous êtes ici : Accueil>
Jumelage

Bienvenue aux enfants sahraouis

Article mis en ligne le 31-07-2018 permalien

Comme chaque été, dix enfants sahraouis venant du camp de réfugiés de J’Réfia et leur accompagnateur Mohamed Lamin, sont accueillis à Gonfreville l’Orcher.


Accueil des enfants sahraouis 2018
Une belle photo de famille : Les jeunes sahraouis, les élus municipaux, le député, les représentants du comité de jumelage et les familles d’accueil.

Une réception était organisée en leur honneur le vendredi 27 juillet à l’hôtel de ville. "Cet accueil permet à ces enfants de voyager, de se rendre dans un autre pays et de quitter provisoirement leurs conditions de vie difficiles", a souligné Sandrine Fontaine, conseillère municipale déléguée aux relations internationales, qui a excusé le maire Alban Bruneau en visite à la colonie de Magland. Jusqu’au 24 août, les enfants sahraouis pourront notamment découvrir les joies de la piscine, de l’accrobranche en forêt avec le comité de jumelage et leurs familles d’accueil, puis respirer l’air pur de la montagne en passant trois semaines à la colonie de Magland en compagnie de jeunes gonfrevillais et de jeunes allemands de Teltow.

Accueil des enfants sahraouis 2018
Sandrine Fontaine, conseillère municipale déléguée aux relations internationales, a rappelé l’engagement de la municipalité auprès du peuple sahraoui.

Pierre Lebas, président du comité de jumelage, a rappelé la situation inacceptable que vit le peuple sahraoui. "L’ONU n’organise toujours pas de référendum d’autodétermination, et ne met pas les Sahraouis des territoires occupés, victimes de la répression de l’Etat marocain, à l’abri de ses violences. Quant à l’Union européenne, elle ne respecte toujours pas les décisions de la cour de justice européenne et vient de signer un accord de pêche totalement illégal avec le Maroc, moyennant finance avec un chèque annuel de 50 millions d’euros."

Accueil des enfants sahraouis 2018
Pierre Lebas, président du comité de jumelage.

Convaincu depuis des années par les revendications du peuple sahraoui, la municipalité gonfrevillaise a décidé d’organiser les 19 et 20 octobre prochains, à l’Espace Culturel de la Pointe de Caux, un colloque international sur la question de l’exploitation des ressources naturelles du Sahara occidental. "Ce point précis a en effet fait l’objet d’une décision de la justice européenne qui a donné raison au peuple sahraoui. Ce colloque qui réunira des militants, mais aussi des universitaires et des juristes sera ouvert à tous. Vous y êtes donc les bienvenus. Vous le voyez, l’accueil des enfants sahraouis, au-delà du geste humanitaire, est aussi un acte politique fort", a tenu à souligner Sandrine Fontaine.

Accueil des enfants sahraouis 2018
Le député Jean-Paul Lecoq préside un groupe d’études sur le Sahara occidental à l’Assemblée nationale.

Après le message de remerciement de Mohamed Lamin, accompagnateur des enfants et 1er adjoint au maire de J’Réfia, le député Jean-Paul Lecoq a pris la parole. En juin, le parlementaire a organisé à l’Assemblée nationale la première réunion du Réseau international parlementaire pour l’autodétermination du Sahara Occidental. "A l’Assemblée nationale, je préside également un groupe d’études sur le Sahara occidental. Une douzaine de députés a rejoint le groupe. Mais, en France, il est compliqué de défendre la cause sahraouie et beaucoup de parlementaires sont frileux. Je pense que le meilleur moyen d’aider le peuple sahraoui est de s’inspirer de ce qu’il s’est fait en Afrique du sud. Les citoyens du monde peuvent faire changer les choses en boycottant les produits venant du Maroc, s’est exclamé Jean-Paul Lecoq. Les enfants sahraouis accueillis chaque année sont aussi de petits ambassadeurs, l’espoir de leur peuple pour devenir enfin une république démocratique reconnue par tous."


Pour en savoir +  L’album photos sur la page Facebook de la Ville

Enregistrer au format PDF

Voir tous les évènements


WEB TV

PROGRAMMATION CINÉMA MUNICIPAL

Programmation Cin�ma Municipal