Vous êtes ici : Accueil>
Mémoire

La guerre de 14-18 vue de Gonfreville

Article mis en ligne le 07-03-2017 permalien

Dans le cadre des commémorations du centenaire de 14-18, plusieurs rendez-vous sont proposés par la municipalité.


JPEG - 54.8 ko
Le quotidien des Poilus est présenté dans une exposition très documentée.

En 2015, la Ville de Gonfreville l’Orcher s’est souvenue du 11 décembre 1915, jour de l’explosion de l’usine d’armement belge installée à Mayville. Une centaine de personnes, principalement des soldats belges, trouva la mort dans l’accident qui occasionna de gros dégâts matériels aux alentours. Une cérémonie officielle, en présence de personnalités belges, marqua l’événement qui comprenait l’inauguration d’une œuvre mémorielle.

Cette année, c’est par la voie culturelle que la Ville reviendra sur la « Grande guerre » que l’on nomma aussi la grande boucherie. Voici le programme.

- Exposition / Journal d’un poilu gonfrevillais

A voir du 7 au 25 mars. Vernissage le 7 mars, à 18h30. Entrée libre.

Chargée de la collecte de souvenirs locaux, la médiathèque a eu la chance de mettre la main sur de nombreux documents rassemblés par un brancardier du 24ème régiment d’infanterie territoriale du Havre. 53 Gonfrevillais sont morts durant la guerre, 13 autres ont été portés disparus. Le monument aux Morts rappelle leurs noms. Choqués physiquement ou psychologiquement, d’autres sont revenus. C’est le cas de notre brancardier qui était monté au front en juin 1915. Avec lui, nous allons de popotes en cagnas, d’exercices en travaux, de temps libres en drames. A ces photos inédites, l’exposition ajoute des articles de presse, des vues de Gonfreville durant la guerre ou les hommages toujours visibles dans les églises de Gournay-en-Caux et du centre.

JPEG - 45.2 ko
Un film d’animation pour se souvenir des tirailleurs sénégalais engagés dans la guerre de 14-18.

- Cinéma / Adama, Le Monde des souffles

Film d’animation de Simon Rouby (2015) à voir le 11 mars, à 18h.

Adama, 12 ans, vit dans un village d’Afrique de l’Ouest. Au-delà des falaises, s’étend le Monde des Souffles. Une nuit, son frère aîné, disparaît. Bravant l’interdit, Adama part à sa recherche. Il entame une quête qui va le mener jusqu’aux lignes de front de la première guerre mondiale. Nous sommes en 1916, là où périrent de nombreux tirailleurs sénégalais.

- Spectacle / Soldats de 14, au feu et au foyer

A voir le 17 mars, 20h30, salle des fêtes de Gournay-en-Caux. Entrée libre sur réservation au 02 35 13 16 54.

« Un p’tit coin d’ parapluie, Contre un coin d’ paradis… » C’est cette chanson de Georges Brassens qui donne le nom au groupe Coin de parapluie qui, en s’en doute, est attaché à la chanson française. Au programme du récital lié à la guerre de 14-18, on compte des poèmes, des lettres de poilu, des « tubes » d’époque (La Chanson de Craonne…) et d’autres plus récents (Le Déserteur de Boris Vian, un poème d’Apollinaire mis en musique par Jean Ferrat, un autre de Louis Aragon chanté par Léo Ferré…).

- Lecture / Le Feu

A voir le 21 mars, 18h30, à la médiathèque.

Le Feu est le journal de guerre de Henri Barbusse, engagé volontaire en 1914 qui passa vingt-deux mois en première ligne. Adaptées du feuilleton qu’il publia dans le journal L’Œuvre, les pages racontent le quotidien des soldats, la peur et l’horreur. La compagnie W restitue des pages qui furent couronnées par le prix Goncourt en 1916.

Renseignements et réservations au 02 35 13 16 67.



Enregistrer au format PDF

Voir tous les évènements


WEB TV

PROGRAMMATION CINÉMA MUNICIPAL

Programmation Cin�ma Municipal