Vous êtes ici : Accueil>
Minute de silence

Hommage aux victimes de l'attentat de Nice

Article mis en ligne le 18-07-2016 permalien

Lundi 18 juillet, à 11h, la municipalité gonfrevillaise invitait habitants et agents municipaux à un moment de recueillement, devant l’Hôtel de Ville, pour rendre hommage aux victimes de l’attentat qui a frappé Nice le soir du 14 juillet. Le maire Jean-Paul Lecoq a prononcé un discours avant d’inviter l’assistance à une minute de silence.


JPEG - 81.9 ko
Hommage aux victimes de l’attentat de Nice
Habitants et agents communaux ont répondu à l’appel de la municipalité en venant observer une minute de silence.

Retrouvez ci-dessous le discours de Jean-Paul Lecoq, maire.

"Je vous propose de partager ce matin cet instant de recueillement en hommage aux innocentes victimes de la tuerie de Nice, qui a une nouvelle fois plongé notre nation dans l’émoi.

Notre rassemblement représente bien peu de chose face au profond écœurement de voir ainsi des êtres humains fauchés aveuglement par des assassins qui rejettent à ce point la vie qu’ils sont déjà morts avant d’être abattus.

Il représente bien peu de chose face à la colère, à la soif de justice que suscitent ces massacres de masse, ces massacres perpétrés et commandés par des lâches.

Il représente bien peu de chose face à l’accablement, au sentiment d’impuissance, à l’amertume provoquée par un enchainement d’actes de guerre perpétrés sur notre sol en paix, comme sur celui de nombreuses autres nations à travers le monde.

Il représente bien peu de chose et pourtant, en y regardant de plus près, il apporte en lui-même une réponse concrète, il incarne une réaction digne et déterminée, face à ceux, fanatisés par la haine d’autrui, qui ont choisi la terreur et le chaos comme projet politique et idéologique.

Le terrorisme n’est pas une fatalité, il n’est jamais une finalité. Tôt ou tard, il est vaincu à la condition toutefois qu’il n’obtienne pas en réponse, celle qu’il cherche à produire, à conditionner, à provoquer : l’effondrement de son ennemi mortel, la démocratie et ses valeurs.

Cette nouvelle forme effroyable, terrifiante, de suicide auquel nous sommes confrontés, est conditionné par des organisations terroristes qui instrumentalisent la misère à travers le monde en transformant des individus désœuvrés ou déséquilibrés pour porter la guerre jusqu’au cœur des nations et attiser la haine au sein des peuples ou entre les peuples.

Ils ne doivent trouver face à leurs logiques criminelles qu’une seule réponse : des peuples unis et soudés, déterminés, rassemblés autour de leur démocratie et, ici en France, faisant bloc autour des valeurs de notre République.

Au contraire, céder à la surenchère sécuritaire, à la guerre, à la haine, à la division c’est le but recherché à chaque fois par ces fanatiques endoctrinés et ceux qui les télécommandent.

Ici dans notre ville, à travers tout le pays, sur toute l’étendue de la planète, nous affirmons à travers nos rassemblements, notre détermination à lutter contre le terrorisme, toutes les formes de terrorisme, mais avec nos armes, pas avec les leurs.

Ils veulent notre mort, ils doivent nous voir vivants, debout, unis. Il n’y a pas d’autres voies, il n’y a pas d’autres choix, aucune réponse simpliste ne saurait mettre un terme à cette implacable offensive des ténèbres contre l’humanité, elle ne ferait que l’alimenter et la prolonger.

Partout dans le monde, les assassins, leurs guides et leurs complices doivent savoir que jamais ils ne vaincront en nous entrainant dans le chaos.

J’adresse en votre nom nos plus sincères condoléances aux familles de victime, tous nos vœux de rétablissements aux blessés et notre profonde solidarité aux Niçois. Je vous invite à observer une minute de silence en la mémoire de tous ceux qui ont été frappés en cette soirée du 14 juillet."

Retrouvez plus de photos sur la page Facebook de la Ville.



Enregistrer au format PDF

Voir tous les évènements


WEB TV

PROGRAMMATION CINÉMA MUNICIPAL

Programmation Cin�ma Municipal