Vous êtes ici : Accueil>
Education

Non à la fermeture de classe !

Article mis en ligne le 02-02-2016 permalien

Le conseil municipal de Gonfreville l’Orcher se réunissait le 1er février. Au fil de l’ordre du jour, une délibération a été votée à l’unanimité contre la fermeture d’une classe de 3ème au collège Gustave-Courbet.


Inquiétude au collège où le Rectorat envisage de fermer une classe de 3ème. (Fresque réalisée par des élèves d’après un autoportrait de Gustave Courbet)

Alban Bruneau, adjoint au maire chargé de la Jeunesse et du Projet éducatif global, a présenté le sujet à ses collègues. « La municipalité a été saisie d’une situation grave relative aux conditions de la rentrée scolaire 2016 au collège Gustave-Courbet. Le rectorat a en effet décidé la fermeture d’une classe de troisième.  »

Le 25 janvier 2016, lors d’une réunion du conseil d’administration du collège Gustave-Courbet, une motion a été présentée par les professeurs, les parents d’élèves et les élèves élus. Elle a été adoptée à l’unanimité, moins trois abstentions émanant de la direction du collège. Alban Bruneau a lu en séance la motion reçue. La voici :

« Les parents d’élèves et les enseignants du collège Courbet sont particulièrement inquiets des conditions dans lesquelles va se dérouler la rentrée scolaire 2016. En effet, la prévision d’une perte de 8 élèves (entre la 4ème et la 3ème) a conduit le rectorat à décider de la fermeture d’une classe de troisième. Ce départ virtuel de seulement 8 élèves aura comme conséquence une importante hausse d’effectifs par classe : les élèves se retrouveront à 25 par classe (124 élèves prévus pour 5 classes), ce qui est le seuil limite que les textes officiels imposent pour les établissements labellisés REP. Il suffira que durant l’année scolaire, deux nouveaux élèves intègrent le collège, pour que nous dépassions les limites légales.

De tels effectifs par classe nous inquiètent d’autant plus qu’une grande partie de nos élèves sont en difficulté (scolaires, économiques, sociales et culturelles). La possibilité de les accompagner, chacun au plus près de son parcours individuel, comme le recommandent les recherches pédagogiques mais aussi tous les textes ministériels, cette possibilité paraît compromise. Nous rappelons que l’année de 3ème est celle des choix essentiels d’orientation et celle de fin du cycle 4 se concluant par l’examen du DNB.

De plus, cette rentrée 2016 mettra en œuvre la réforme du collège, une réforme conséquente et complexe, qui refonde entièrement le mode d’enseignement traditionnel. Cette réduction de moyens ne favorisera en rien le travail interdisciplinaire, l’accompagnement personnalisé et le « Mieux apprendre pour mieux réussir » tels que le prônent les textes officiels.

Nous voulons que nos futurs élèves de troisième puissent travailler dans des conditions correctes, c’est-à-dire dans des classes moins chargées, plus adaptées à leurs besoins. Nous demandons donc expressément le maintien d’une sixième classe de 3ème pour accompagner au mieux nos six classes de 4ème actuelles et travailler sereinement avec nos élèves. »

En conclusion, la municipalité a intégralement fait sienne les préoccupations des enseignants, des parents d’élèves et des élèves. Elle invite donc officiellement le rectorat à reconsidérer sa décision et soutient la lutte engagée contre la fermeture de cette classe de 3ème.



Enregistrer au format PDF

Voir tous les évènements


WEB TV

PROGRAMMATION CINÉMA MUNICIPAL

Programmation Cin�ma Municipal