Vous êtes ici : Accueil>
Deuil national

Une minute de silence pour les victimes

Article mis en ligne le 16-11-2015 permalien

Le 16 novembre, à midi, la municipalité invitait les habitants et le personnel communal devant la mairie afin d’observer une minute de silence suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Retrouvez ci-dessous le discours de Jean-Paul Lecoq, maire.


Habitants et agents communaux ont répondu à l’appel de la municipalité en venant observer une minute de silence.

Une intense et immense émotion a gagné nos cœurs dès l’annonce des attentats de Paris vendredi. Un sentiment de dégoût, d’injustice, un chagrin profond face à des actes criminels d’une telle ampleur fauchant aveuglement des innocents.

Nos larmes, nos cris du cœur, nos appels à ce que justice soit faite, tout comme notre volonté de vivre en paix, en sécurité sont légitimes, mais pas n’importe comment.
Ainsi, la formidable solidarité nationale et internationale ainsi que la compassion envers les victimes et leurs proches sont réconfortantes, elles portent et dressent l’espoir et la lumière face aux ténèbres du fanatisme.

C’est ainsi que se différencie l’humanité et la barbarie, ceux qui choisissent délibérément de tuer des civils pour se faire entendre, au-delà des désordres psychologiques dont ils sont atteints, n’ont plus rien d’êtres humains, incapables de ressentir pour leur prochain le moindre sentiment généreux ou heureux…
Ils sont morts avant même de donner ou de se donner la mort.

Mais au-delà, ce qui différencie l’homme de la bête demeure sa faculté à penser, à réfléchir, à alimenter sa propre réflexion sans gober par facilité ou par faiblesse ce que d’autres tiennent comme vérité absolue ou prêchent par la haine.

Comprendre ainsi que la guerre conduit à la guerre, qu’œil pour œil est le meilleur moyen de devenir aveugle, que la misère, les inégalités, les injustices fabriquent la violence, que toute forme de haine ne produit que de la haine.

Les barbares n’ont aucune circonstance atténuante et ne méritent rien d’autres que notre mépris et notre détermination.

Mais comprendre pourquoi des hommes sont capables de tuer permet d’éviter des drames pour l’humanité.

Comprendre pour combattre et contribuer à la paix, à la sécurité, avec comme armes le cœur et l’intelligence.

La culture de paix, d’entr’aide, de solidarité, d’humanité telle qu’elle se construit au quotidien dans notre ville demeure le rempart le plus sure contre la violence aveugle qui transforment les hommes en bête féroce, en bête immonde.

Et à ceux qui s’engagent sur les chemins de la haine, qu’ils comprennent que la route ne conduit qu’au fond d’un puits sans fond qui les enfermera à tout jamais.
Je vous invite à observer une minute de silence en mémoire des victimes des attentats de vendredi et de leurs proches.

Discours de Jean-Paul Lecoq, maire de Gonfreville l’Orcher, lors de la minute de silence observée le 16 novembre 2015 devant la mairie suite aux attentats du 13 novembre à Paris.

Retrouvez plus de photos sur la page Facebook Ville de Gonfreville l’Orcher.



Enregistrer au format PDF

Voir tous les évènements


WEB TV

PROGRAMMATION CINÉMA MUNICIPAL

Programmation Cin�ma Municipal