Vous êtes ici : Accueil>
Education

Les parents de la maternelle Arthur-Fleury mobilisés

Article mis en ligne le 09-09-2015 permalien

Suite à une distribution de tracts appelant à un rassemblement, de nombreux parents d’élèves étaient au rendez-vous devant l’école maternelle Arthur-Fleury ce matin. Ils reviendront tous les matins jusqu’à la satisfaction de leur demande : la nomination d’une direction.


Les parents d’élèves, soutenus par la municipalité, ont fait du bruit pour attirer l’attention.

Rejoints par Jean-Paul Lecoq, maire, et par Andrée Foisseau, conseillère municipale déléguée aux Affaires scolaires, les parents se sont regroupés autour de deux banderoles fixées à la clôture de l’école : « L’Etat doit garantir tous les moyens pour qu’un enfant réussisse dans sa scolarité », « Pas d’école sans direction ! »

Depuis le jour de la rentrée scolaire, l’émoi est grand. C’est même l’incompréhension totale. « C’est la seule école maternelle de la commune en quartier prioritaire et l’Etat ne met pas tous les moyens nécessaires, c’est inacceptable, s’insurge Jean-Paul Lecoq. Tous les spécialistes de l’éducation disent que tout se joue à la maternelle. On ne peut donc pas tolérer qu’une école maternelle fonctionne sans direction. »

En fait de fonctionnement, ça ne fonctionne pas trop justement. Ce qui inquiète légitimement les parents. « Nous n’avons même pas les papiers administratifs habituels, ni de cahier de liaison. Les enseignants se débrouillent comme ils peuvent », remarque une mère. « On se demande ce qu’il se passerait en cas d’accident », redoute une autre.

Pour prendre en charge la classe des plus petits confiée généralement à la direction, une enseignante remplaçante a été affectée pour une quinzaine de jours… Et après ? En début de semaine, l’Inspection académique laissait entendre qu’une directrice pourrait arriver, mais, à l’heure de l’action du 9 septembre, rien n’avait bougé.

« Nous avions invité gentiment l’Inspecteur d’académie et le préfet en charge des quartiers prioritaires ce matin pour qu’ils nous expliquent en direct ce qu’il se passe, indique Jean-Paul Lecoq. Parce que personne, élus ou parents, ne comprend. C’est totalement incompréhensible. Nous constatons qu’ils ne sont pas venus et c’est décevant. »

Les parents d’élèves, toujours soutenus par la municipalité, donnent un nouveau rendez-vous devant l’école jeudi matin, à 8h30, et le jour suivant si besoin. Il n’y a pas de blocage. L’accueil des enfants est bien assuré dans les classes. « S’il le faut, nous irons frapper directement à la porte des bureaux de l’Inspection académique au Havre », assurent les parents.



Enregistrer au format PDF

Voir tous les évènements


WEB TV

PROGRAMMATION CINÉMA MUNICIPAL

Programmation Cin�ma Municipal