Vous êtes ici : Accueil>
Réunion publique

Les habitants veulent des transports publics de qualité à Gournay-en-Caux

Article mis en ligne le 17-04-2013 permalien

Le 16 avril, la municipalité organisait une réunion publique pour que les usagers des bus puissent présenter leurs réclamations aux responsables de la CODAH et de LiA.


JPEG - 57.3 ko
Des responsables de la Codah et de LiA ont noté les réclamations des habitants.

La réunion était plus que nécessaire... Pendant plus d’une heure, des habitants, dont des représentantes de l’UNRPA, ont énuméré les problèmes qu’ils rencontrent depuis la mise en place du nouveau réseau de bus en décembre 2012. Un inventaire affligeant. “L’idée était d’améliorer le réseau en profitant de la mise en service du tramway au Havre, a rappelé le maire en remerciant les responsables des transports de la CODAH et de LiA qui ont accepté de venir entendre en direct les protestations des usagers. En fait d’amélioration, ça s’est dégradé dans plusieurs endroits de l’agglomération et notamment à Gournay-en-Caux.”

Des pétitions avaient donné une idée de l’exaspération des usagers. La réunion publique a donné du relief à leurs arguments. Les uns, dont des auxiliaires de vie qui arpentent quotidiennement l’agglomération, ont déclaré perdre de l’argent du fait des dysfonctionnements du réseau qui ne permet plus de circuler avec ponctualité. “C’est stressant d’aller bosser en se demandant si on sera à l’heure. C’est pas logique !” Les autres, abonnements en poche, quand ils ont le permis de conduire ou de bonnes jambes, reviennent à la voiture ou à la marche pour suivre une formation, pour faire leurs courses, pour aller à l’hôpital... Certains, découragés, abandonnent leurs activités faute de pouvoir s’y rendre correctement en bus.

A tout ceci, s’ajoutent des “parties de cache-cache” avec des bus qui ne respectent pas des horaires déjà contestables ou qui “oublient” des arrêts. “Quand un bus passe en avance et que le suivant est en retard, ça fait un temps d’attente très important”, signale une personne âgée. Surtout quand on accompagne des enfants en bas âge dans des arrêts de bus dénués de tout confort. En prime, la durée de l’heure allouée aux correspondances n’est pas élastique et il faut souvent utiliser un second billet, donc repayer, pour arriver à destination. Bref, à tous les niveaux, les usagers se sentent grugés.

Nous sommes en fin de période d’observation et on savait que tout ne serait pas parfait à 100%, répond Jean-Sébastien Chaboche, directeur du service Transport et Déplacement à la Codah. Pour ce qui concerne le suivi des bus et la fiabilité des horaires, tous les véhicules seront géolocalisables par satellite à partir de cet été. Pour les dessertes, tout ne sera pas possible, mais nous voulons adapter le plus possible les horaires aux besoins.”

Il faut reconnaître qu’il y a du mieux sur le plateau et à Mayville”, a constaté le maire qui a plaidé pour des améliorations conséquentes sur Gournay-en-Caux, mais aussi pour l’aménagement des lieux de correspondances, pour un lien franc avec la LER (Lézarde Express Régionale) et pour des liaisons plus directes avec Montivilliers et Harfleur.

Les services de la Codah et LiA ont promis de revenir rapidement faire des propositions aux élus gonfrevillais. Des modifications pourraient intervenir dès la rentrée de septembre.

Plus d’infos sur le site de LiA-Lignes de l’Agglo (où l’on peut laisser des observations).

Du lundi au samedi, de 7 à 19h, il est possible aussi de téléphoner au 02 35 22 35 00.



Enregistrer au format PDF

Répondre à cet article

Voir tous les évènements


WEB TV

PROGRAMMATION CINÉMA MUNICIPAL

Programmation Cin�ma Municipal