Vous êtes ici : Accueil>
Environnement

Une pétition contre le bruit industriel

Article mis en ligne le 12-02-2013 permalien

L’association des Côtes Blanches proteste contre les nuisances sonores. Une pétition a été remise aujourd’hui au directeur de la Raffinerie de Normandie.


En présence du premier adjoint (à gauche), le président de l’association des Côtes-Blanches (au centre) a remis une pétition à Gérard Roussel. « Les nuisances sont derrière nous », assure le directeur de la Plateforme Normandie.

Après plusieurs mois de calme du fait des grands arrêts liés au projet RN 2012, le redémarrage de la raffinerie n’est pas passé inaperçu. L’association des riverains a constaté des nuisances sonores qui ont parfois dépassé le seuil des 85db. “On peut comprendre les difficultés d’une remise en service des installations, mais nous souhaitons que vous preniez les dispositions nécessaires pour améliorer la qualité de vie des riverains, pour leur santé, en prenant des mesures pour réduire les problèmes à la source et communiquer vers l’ensemble des riverains”, demande l’association des Côtes-Blanches qui a recueilli également des témoignages venant d’Harfleur, de Rogerville et de Gainneville.

Le 12 février, la pétition, soutenue par la municipalité, a été remise par Thierry Rolland, président de l’association, à Gérard Roussel, directeur de la Plateforme Normandie (nouveau nom qui associe les deux sites Total à Gonfreville l’Orcher), à l’occasion d’un point d’information organisé dans la raffinerie pour faire le bilan du projet RN 2012 et présenter les perspectives de Plateforme Normandie 2013.

En présence du premier adjoint au maire et de conseillers municipaux, le directeur du site s’est excusé auprès des riverains dont la quiétude a été perturbée. « Nous avons essayé d’éviter les torchages, mais ce n’est pas toujours possible, a expliqué Gérard Roussel. Malgré une vigilance renforcée, il y a eu des épisodes impromptus. Mais ces opérations ponctuelles de démarrage sont derrière nous. Dans le fond, nous sommes sur un progrès permanent. Nous évaluons et identifions les sources responsables des gênes pour les diminuer. Nous baissons le niveau sonore continu. Nous avons mis en place des circuits d’informations efficaces, notamment en lien avec la Ville de Gonfreville l’Orcher. »

Le directeur assure donc que les nuisances étaient liées à une phase de redémarrage complète et inédite tout à fait exceptionnelle dans l’histoire de la raffinerie. « Vous nous dîtes que nous avons manqué de réactivité, note Gérard Roussel. J’en prends acte. S’il y a des aléas dans l’avenir, nous expliquerons mieux pour rassurer. Je vous informerai aussi régulièrement sur les avancées que nous mettons en place pour lutter contre les nuisances. Toute plainte de riverains est enregistrée. Nous intégrerons vos remarques à notre rapport sociétal et environnemental. »



Enregistrer au format PDF

Répondre à cet article

Voir tous les évènements


WEB TV

PROGRAMMATION CINÉMA MUNICIPAL

Programmation Cin�ma Municipal