Vous êtes ici : Accueil>
Risques majeurs

Gonfreville l’Orcher n’est pas une niche fiscale !

Article mis en ligne le 18-10-2011 permalien

Le 22 octobre, à 11 heures, la municipalité va s’associer à l’action de l’association Amaris. Une banderole va être déployée sur la façade de la mairie pour protester contre une injustice qui frappe les riverains de la zone Seveso.


Adhérente de l’association Amaris, la Ville de Gonfreville l’Orcher participe à une initiative nationale.

Dans toute la France, les villes adhérentes du réseau Amaris (association nationale des communes pour la maîtrise des risques technologiques majeurs) vont protester au même moment contre la chasse aux "niches fiscales" qui veut faire payer aux habitants la mise aux normes de leur habitation dans le cadre des Plans de Prévention des Risques Technologiques (PPRT).

Comme dans les autres communes concernées par cette mesure injuste (Donges, Feyzin, Gennes, Issou, Notre-Dame de Gravenchon, Pierre Bénite, Salaise-sur-Sanne, Mourenx…), une banderole va être installée sur la mairie.

L’association Amaris exige que l’Etat prenne en charge la protection des riverains des sites Seveso et demande que les parlementaires reviennent sur le dispositif voté en juin 2010. Quand le crédit d’impôt de 40% plafonné à 30 000 euros sera rétabli, l’association souhaite que, les collectivités locales et les industriels complètent l’aide à hauteur de 20% chacun.

Les habitants peuvent bien entendu participer à cette initiative. Par ailleurs, une pétition est disponible sur le site Niche fiscale

Lire également AZF, plus jamais ça !.


Article(s) précédent(s)
Article(s) suivant(s)

Enregistrer au format PDF

2 messages dans le forum

Répondre à cet article

Voir tous les évènements


WEB TV

PROGRAMMATION CINÉMA MUNICIPAL

Programmation Cin�ma Municipal