Vous êtes ici : Accueil>
Education

Classe fermée, parents écœurés…

Article mis en ligne le 09-09-2011 permalien

Le verdict est tombé hier soir à Rouen lors d’une réunion du Conseil départemental de l’Education nationale. L’école primaire Turgauville perd une classe cette année.


Les parents d’élèves devant le lycée Blaise-Pascal où se tenait hier soir la réunion du Comité départemental de l’Education nationale.

Une délégation de parents d’élèves, soutenus par Gérard Legout et Aline Bekhedda, conseillers municipaux, a fait le déplacement jusqu’au lieu de la réunion pour se faire entendre. Depuis l’entrée du lycée Blaise-Pascal, ils ont été entendus, mais pas écoutés. Les cris et les chants n’ont pas ébranlé la décision de l’Inspection académique.

Malgré l’opposition des conseillers généraux François Guégan, Sébasien Jumel, Nathalie Nail et de Sébastien Léger, représentant de la FCPE, une classe ferme donc à l’école primaire Turgauville qui est contrainte d’aménager trois doubles niveaux pour répartir ses élèves.

« Nous sommes repartis écœurés, disent les parents, mais nous ne baissons pas la tête. Nous n’avons pas à rougir de nos arguments. Nous aimerions maintenant savoir où iront les enfants qui vont arriver en cours d’année ! »

L’école primaire Turgauville peut être fière de ses parents d’élèves. Depuis le mois d’avril, ils ont multiplié les initiatives pour que le gouvernement ne brade pas l’avenir de leurs enfants. S’ils rangent leurs banderoles, les parents ne mettent pas leur langue dans leur poche. Ils vont envoyer un courrier à Luc Chatel, ministre de l’Education.

François Guégan, conseiller général, est venu annoncer la mauvaise nouvelle aux parents "écœurés".

Article précédent :

- Une journée « école morte » très vivante.



Enregistrer au format PDF

Répondre à cet article

Voir tous les évènements


WEB TV

PROGRAMMATION CINÉMA MUNICIPAL

Programmation Cin�ma Municipal