Vous êtes ici : Accueil>
Education

Une journée « école morte » très vivante

Article mis en ligne le 08-09-2011 permalien

La journée « école morte » lancée par les parents d’élèves de l’école primaire Turgauville est un succès. Une manifestation a parcouru les rues de la commune ce matin.


Une manifestation a parcouru la commune pour protester contre la fermeture d’une classe à l’école primaire Turgauville.

« Non à ta réforme bidon, oui à sa suppression ! » La tirade est adressée à Luc Chatel. Les parents d’élèves de l’école primaire Turgauville n’aiment pas la politique du ministre de l’Education et ils le disent. Cette rentrée scolaire n’est pas la plus la réussie pour eux. Suite à une fermeture de classe, ils protestent contre le gonflement des effectifs et la création de doubles niveaux qui rendent difficile l’enseignement dans un secteur classé a priori en Zone d’éducation prioritaire.

Les parents d’élèves ont bien suivi l’appel pour une Journée école morte. Seuls 39 enfants sur les 158 inscrits se sont présentés ce matin à l’entrée où parents et élus se regroupaient pour partir manifester dans la commune.

François Guégan, conseiller général, était présent. Le député-maire, entouré par d’autres élus gonfrevillais (Marie-Claire Doumbia, Annick Piquenot, Fabienne Dubosq, Alban Bruneau, Marc Collet, Chantal Joly, Bruno Chapelle) a suivi la manifestation. Le 6 septembre, il avait écrit à l’inspecteur d’académie du Havre pour dénoncer vigoureusement la fermeture de classe.

A 18 heures, une réunion du Conseil départemental de l’Education nationale se tiendra à Rouen pour notamment statuer sur le sort de la classe de l’école primaire Turgauville. Un rendez-vous que les parents d’élèves vont suivre de très près.

Article précédent :

- Fermeture de classe : Jean-Paul Lecoq écrit à l’inspecteur d’académie.

La suite en images.









Enregistrer au format PDF

Répondre à cet article

Voir tous les évènements


WEB TV

PROGRAMMATION CINÉMA MUNICIPAL

Programmation Cin�ma Municipal